Archives par étiquette : Picardie

Carrière du 416RI

Cette carrière de moyenne importance a accueilli des soldats français pendant le conflit 14 18. On y retrouve des marquages du 416ème régiment d’infanterie et du 2ème Génie.

Celle-ci à un développement labyrinthique, les galeries partent dans tous les sens. Quelques vestiges sont présents : reste d’un sommier, semelles de chaussures et vieilles boites de conserve témoignent du passé.

 

Ici un relevé des nombreux écrits que l’on trouve dans les galeries :

 

Carrière de la Croix Blanche

Cette petite carrière de calcaire se situe dans un sous bois, près d’un chemin de randonnée. L’accès est plutôt simple, peu de végétation cette fois ci.

La carrière n’est pas très étendue mais à le mérite d’être très propre et d’avoir quelques vestiges remarquables. Sur les parois, plusieurs graffitis de carriers mais surtout des graffitis de soldats dont un bel autoportrait. Près d’une des entrées plusieurs bobines de barbelés, peut être datent elles de la période 14 18.

Carrière des Bosquets

Cette petite carrière de calcaire est localisée en bord de route. Comme beaucoup de cavités, elle a servi de dépotoir pour déchets en tout genre pendant des années.

Une fois passé cette zone peu accueillante, on arrive au niveau de la zone d’extraction. L’exploitation s’est faite sur plusieurs niveaux. Les traces d’explosifs sont bien visibles au ciel.

Peu de vestiges sont encore présents, si ce n’est quelques blocs découpés et des restes d’électrification. A noter l’absence de graffiti de carriers, empêchant de dater les années d’activité.

Carrière des bocaux

Deux carrières de taille différentes situées au même lieu dit :

La plus grande est une ancienne champignonnière dans un état déplorable. Incendiée, jonchée de déchets et de voitures brûlées (au moins 11 véhicules), il n’y a plus rien à voir dans celle-ci. Pas de photos car aucune inspiration photographique dans ce lieu.

La petite est assez bien cachée dans la broussaille. Elle est peu étendue mais présente de nombreux points intéressants. On y trouve des milliers de bocaux en verre, empilés les uns sur les autres, formant de véritables vagues. Autre curiosité un ancien camion benne qui semble coincé dans une galerie. Comme quoi la taille de la cavité ne fait pas forcement la beauté !!

Fonderie du marécage

Cette ancienne fonderie a subi vandalisme et incendie. Plus grand chose à voir ici, à part des bâtiments vides et tagués et une épave de voiture brûlée.

 

Carrière du Bois Macaire

Située en bord de route, cette carrière aux multiples entrées présente les stigmates des carrières trop faciles d’accès. Une quantité importante de déchets en tout genre est présente, ce qui la rend la visite pas très agréable.

 

Carrière du Toupet

Cette carrière de superficie moyenne possède deux entrées. Plutôt propre, on y retrouve quelques restes d’installation électrique ainsi qu’un escalier inachevé.

Manoir des cavaliers

A proximité d’un centre hippique actif, ce manoir abandonné n’est plus qu’une ruine envahie par la végétation. La cave, partie la mieux préservée, réserve encore quelques surprises. Dans la dépendance gît une voiture brûlée.

Creutes du Bois Gilles

Visite de plusieurs creutes dans la forêt du bois Gilles.

Carrière de Laigneville

Champignonnière  désaffectée sur la commune de Laigneville. On peut y retrouver quelques vestiges de son activité passée.

Localisation : Laigneville, Oise (60)

Carrière de la montagne d’Attiche

Une carrière dans le périmètre de la creute des 5 piliers. On retrouve à l’intérieur des inscriptions allemandes laissées lors de la guerre 14/18. La carrière est peu à peu envahie par les détritus.

Carrière de Confrécourt

La carrière de Confrécourt  peut se visiter en contactant l’association qui assure sa sauvegarde car autrement ses accès sont bloqués par des grilles. A côté du cavage se trouve les ruines de l’ancienne ferme.

La gare champêtre

Petite gare désaffectée, perdue au fond d’un hameau à la campagne.