Archives de catégorie : Carrières / creutes / grottes

Carrière de la Minette

Petite carrière de calcaire qui ne comprend qu’une seule et longue galerie. Les effondrements sont importants, la ligne de chemin de fer voisine fragilise l’ensemble. Un fontis, plutôt photogénique, est venu à jour près de l’entrée opposée.

Tunnel abri de la base allemande

Ce tunnel maçonné servait de lieu de protection en cas de bombardement car la carrière proche était occupée par l’armée allemande. Des missiles V1 furent stockés dans les galeries.

Marnière de la Garenne

Petite marnière en bord de route ayant servi de stockage à un agriculteur. Deux vieilles machines agricoles y rouillent en silence.

Champignonnière des Bruyères

Cette vaste carrière de calcaire fut utilisée en tant que champignonnière. La culture du champignon était réalisée sur des petites mottes et des pics métalliques. Cette méthode est plutôt unique en son genre. Cette carrière abrite une belle zone inondée et la zone vers le cavage principal est renforcée par quelques piliers à bras.

Carrière des Guins

Cette carrière de calcaire est moyennement étendue. Elle présente de nombreuses zones instables, de gros blocs sont déjà au sol. Deux charrettes agricoles témoignent de l’utilisation de la carrière par un agriculteur.

Carrière Dolnet

Cette vaste carrière de calcaire a été utilisée en tant que champignonnière. La culture s’est faite ici sur des mottes, méthode antérieure à la culture en sacs à substrats. Plusieurs piliers maçonnés sont visibles dont un d’une hauteur impressionnante avoisinant les 5 mètres.

 

Cette carrière abrite de nombreux témoignages de carriers :

Marnières des Moineaux

Plusieurs marnières de petites tailles, en contrebas de celles-ci les vestiges d’un four à chaux.

Carrière des Lunons

Cette vaste carrière de calcaire a servi de refuge aux soldats français durant la période 14/18. Les témoignages sont très nombreux et encore bien conservés, certains n’ont pas été localisé durant cette visite.

Carrière du débarras

Petite carrière de calcaire, utilisée en champignonnière et en bon état de conservation. Par endroits le ciel est soutenu par des étais en bois ou des piliers maçonnés. Peu de vestiges d’exploitation sont visibles, à l’entrée de la carrière un énorme tas de bric à brac sans rapport avec le monde souterrain.

 

 

Carrière des conifères

Petite carrière de craie dont l’arrêt de l’exploitation est récente. Malgré une superficie réduite cette cavité a de beaux volumes et est en excellent état de préservation.

Marnière des Vignes

En bordure de route, cette minuscule marnière a beaucoup de charme. Le tunnel d’accès est recouvert de brique et abrite un four à chaux.

 

Carrière qu’un clou

Petite carrière de gypse de troisième masse qui comprend une galerie effondrée et une autre inachevée. Les entrées en cavage, murées, sont isolées en plein bois.

Carrières des tambours

Cette carrière de gypse de seconde masse est complètement isolée en plein bois. Celle-ci est riche en vestiges d’exploitation. Devant le cavage se trouve les restes d’un treuil dont la suite est visible à l’intérieur. A noter également la présence d’une écurie parfaitement préservée. La visite de cette carrière se concentre essentiellement sur son tunnel d’accès car l’accès aux galeries est aujourd’hui impossible suite à un effondrement massif.

Champignonnière des vigilants

Cette champignonnière, de moyenne dimension, a fermé ses portes il y a une dizaine d’années. Tout est encore en place, chambre froide, balance, bureau, on pourrait croire que l’activité s’est arrêtée il y a peu. Cette carrière possède de nombreux bacs à eau.

 

Troglodytes Saint Michel

Sur les hauteurs d’une grande vile normande, plusieurs habitations troglodytes sont laissées à l’abandon. Celles-ci sont taillées dans la falaise de craie, très présente dans ce secteur. Le site sert de lieu de fête et doit être squatté, les déchets sont malheureusement nombreux.