Tous les articles par Benoman

Marnières du Picqdais

Pas très loin à vol d’oiseau des marnières des Grands Larris se trouve les marnières du Picqdais. Plus grandes, certaines sont utilisées comme cave.

Une première marnière sert de cave de stockage : plusieurs tas de bouteilles vides et des sacs de chantiers.

A côté une autre marnière sert de cimetière pour d’anciens véhicules dont deux voitures.

Une dernière marnière nettement plus grande et facile d’accès.

Quelques vieux outils agricoles et une cuisinière d’un autre temps.

Les roues d’une charrette :

 

Champignonnière des pépites

Quel étonnement en passant la porte de cette carrière !! Tout semble être resté en place depuis la fermeture.

La chaudière de la champignonnière :

Sur la galerie de droite, de nombreux racks à champignons. Le compost est en place, il ne reste plus qu’à semer.

Plus près de l’entrée, une chambre de pasteurisation et une chambre froide.

Dans ces galeries, plusieurs véhicules, le premier est un tracteur. Une roue est manquante, peut être pour éviter que celui-ci soit volé par des visiteurs peu scrupuleux.

Une autre voiture non identifiable qui semble écrabouillée.

Plusieurs équipements agricoles :

On trouve aussi un concasseur en équilibre sur des bidons.

Dans une zone éloignée qui était exploitée pour la pierre, un tractopelle et deux anciens camions.

Sur le front de taille, une voiture semble échouée et abandonnée à la va vite.

Après une visite bien fournie, retour vers l’entrée et passage vers l’atelier. Un appareil de mesure encore accroché au mur et une ancienne 2CV à moitié caché derrière un tas de ferraille.

Près du cavage, à l’extérieur, une carcasse de camion Kuom. Un clin d’oeil à une autre exploration antérieure.

Cinéma de l’audace

Une exploration inédite et originale : la visite d’un ancien cinéma. Situé autour de nombreux bâtiments actifs, il aura fallu être discret et trouver un bon créneau pour arriver à pénétrer dans le site.

Ce cinéma possède plusieurs salles de projection, encore équipées de leurs sièges.

A l’étage se trouve la plus grande salle du complexe. Des rangées de fauteuils vides attendent désespérément des spectateurs.

Au dessus des salles de projection se trouvent les différentes salles techniques. On y trouve des anciens projecteurs et quelques bobines de films.

La friche aux véhicules

Dans un ancien terrain visiblement à l’abandon, plusieurs véhicules sont présents. Quelques épaves de voitures, deux anciennes grues et un camion Renault Magnum bien dépouillé. Sur le reste de la friche, des équipements ferroviaires, des traverses, un hangar et un très (trop) grand nombre de tags.

 

 

 

 

 

Discothèque des Pin-up

Visite d’un lieu atypique et original : une ancienne discothèque. C’est la deuxième que je visite mais la précédente était en partie brûlée et barricadée. Celle-ci est beaucoup mieux conservée et surtout plus intéressante en terme de vestiges.

Début de la visite par le bar près de l’entrée. Les tabourets sont toujours là et quelques consommations traînent sur le comptoir.

Plus loin le dance floor avec ses gradins.

Dans un coin, encore présente, la cabine du DJ.

A l’étage, un autre bar, plusieurs tables et des coins VIP.

Une visite bien sympa et originale dans l’obscurité. Plusieurs lampes ne sont pas de trop.