Archives de l’auteur : Benoman

Carrière Vedelle

Cette petite carrière de calcaire fut remaniée par les soldats allemands stationnés là lors de la période 14/18. De nombreux tunnels ont été creusés, ceux ci débouchent sur des salles d’écoutes où étaient scrutés l’avancée des troupes Françaises toutes proches.

Carrière Mingasson

Cette petite carrière, située à flanc de coteau, a servi de refuge aux Poilus de l’armée Française. Le champs de bataille était tout proche, plusieurs milliers de soldats Français sont morts ou ont été mutilés dans les alentours. Quelques vestiges rassemblés à l’entrée de la carrière, rappellent la dureté des combats engagés ici.

Carrière des Catignolles

Cette grande carrière de craie fut exploitée à ciel ouvert, aucune trace de souterrains ici. Sur place sont visibles des bâtiments ruinés et des fronts rocheux.

Marnières de la Morlière

Petites marnières en bord de route dans la Somme.

L’usine des nettoyeurs

Cette grande usine a fermé ses portes il y a peu de temps. L’intérieur est complètement vide, on ne trouve aucune trace de l’activité industrielle passée. Le site est très propre, peu de dégradations, le site devrait être réhabilité pour une autre activité.

Le moulin des scouts

Cette ancienne minoterie a débuté son activé à la fin du 19ème siècle et fut active jusqu’au début des années 60. Plusieurs machines sont visibles dans les étages et permettent de se faire une idée de l’activité industrielle du lieu. Certaines pièces portent encore les traces du passage de scouts. Deux fresques magnifiques ainsi que plusieurs marquages égayent les murs nus.

Promise a de grands projets de reconversion, cette ancienne minoterie n’en a pas encore vu la couleur et seuls quelques rares visiteurs troublent le repos de la vieille dame.

Quelques photos d’archives (provenance internet) :

Plage du bord de Marne

Cette ancienne plage de loisirs construite au début du 20ème siècle a fait les beaux jours des Parisiens et des autochtones. Elle fut active jusque dans les années 70/80. La pollution de l’eau de la Marne puis des inondations à répétitions ont conduit à la fermeture du complexe. Celui-ci fut abandonné et vandalisé. Il va peut être connaître une nouvelle vie prochainement via un projet associatif et artistique.

Carrière de la pisciculture

Cette carrière fut exploitée en majorité à ciel ouvert mais une petite grotte sur le terrain abrite quelques vieux échafaudages.

 

Carrière Sauvage

Cette carrière de calcaire, moyennement étendue, présente des volumes impressionnants. Les fontis y sont nombreux et donnent un certain charme à cette jolie carrière.

 

La piscine Tournesol

Cette piscine couverte, désertée depuis quelques années, est une piscine Tournesol. Ces piscines originales furent construites entre la fin des années 70 et le début des années 80.

Le site, actuellement désaffecté reste encore bien protégé par un système d’alarme avec détecteurs.

 

Chaufferie des tagueurs

A première vue, cette friche industrielle ravagée et visiblement squattée n’attire pas le visiteur. Les lieux sont sales, des déchets partout. En poussant plus loin sur le terrain, on découvre une grande salle de chauffage. Je ne suis pas très amateur de graffs en général mais je dois reconnaître que ceux-ci sont originaux et très réussis.

Carrière du galopin

Cette grande carrière de craie se divise en 3 parties. Elle possède plusieurs cavages qui ont été remblayés ou sécurisés. La partie visitée ici est indépendante des deux autres. Assez vaste, elle a abrité une champignonnière en sac.

Carrière du galopin

Carrière de la chouette curieuse

Cette carrière d’extraction de craie est plutôt originale. L’accès au chantier s’effectue par une succession de petits escaliers qui côtoient un vide de plusieurs mètres, autant dire pas le droit à l’erreur lors de la descente. La superficie se limite à une seule grande cave d’une hauteur impressionnante.

Une chouette a élu domicile ici, elle a manifesté sa présence en me survolant en rase motte.

Carrière de Villechat

Cette carrière de craie de la région de l’Yonne est peu étendue mais présente quand même une hauteur importante. La visite plaisante est donc très rapide, à peine quelques débuts de galeries.

L’usine aux bâches bleues

Cette ancienne usine fermée il y a quelques années, fabriquait des portes pour les ascenseurs. Le site a subi de nombreuses dégradations et départs de feux. Malgré cela, on retrouve sur place quelques vestiges d’activité comme de grandes cuves et réservoirs. A noter aussi, la présence de grandes bâches bleues au plafond apportant une touche originale à cette grande halle industrielle.