Archives par étiquette : urbex

Les Grands Moulins du Nord

Visite d’une ancienne meunerie en pleine ville. Le site comporte plusieurs bâtiments d’époques variables. La direction se trouve dans un ancien manoir accolé à un des silos, plus loin sur le site les logements ouvriers. Le site est voué à court terme à la démolition, un projet d’extension d’un supermarché est prévu sur le terrain.

Maison du coiffeur

Dans un village de campagne, une grande maison à l’abandon. Encore meublée, les occupants ont déserté les lieux il y a quelques années.

Maison des escargots

Cette petite maison en bord de route est accessible. L’intérieur est assez vide sauf la cave et l’annexe qui contient quelques objets.

Râperie de l’enfer

Dans la campagne Picarde, une ancienne râperie à l’abandon. Cette petite usine fabriquait du sucre à partir de betteraves. Le site a subi des transformation, une partie a commencé à être transformé en habitation mais le chantier a été abandonné.

Meunerie des milles trous

Cette meunerie (également appelée minoterie) ouverte en 1895 a fermé définitivement ces portes en 1972. Le site est depuis laissé en friche, sans aucun projet de reconversion.

La dangerosité de cette usine est importante, de très nombreux trous parsèment le sol. Parfois cachés sous des tas de planches usées, ils attendent le visiteur imprudent. Quelques vestiges d’exploitation restent visibles malgré plus de 40 ans d’abandon.

L’usine viticole

En pleine ville cette ancienne usine viticole est à l’abandon. Dans ces grands volumes bien vides, quelques souvenirs sont visibles. Deux bouts de tonneaux trônent sur un mur. A noter la présence d’anciennes cuves qui servait vraisemblablement au stockage du champagne, boisson locale.

Cette visite fut malheureusement écourtée par l’arrivée d’un groupe de gitans venant s’approvisionner dans les bâtiments désertés.

Château ruiné de la Malle

Il ne reste du château de la Malle que quelques pans de murs. La nature a investi le lieu, camouflant peu à peu l’édifice.

Gendarmerie décrépie

Cette ancienne gendarmerie d’une ville moyenne de l’Oise va disparaître très prochainement. Le permis de construire est placardé sur la grille d’entrée. Plus grande chose à voir à l’intérieur si ce n’est les cellules de garde à vue.

Le bureau d’étude

Dans une usine encore active, quelques bâtiments laissés à l’abandon. Certains sont accessibles comme cet ancien bureau d’étude. Le site a subi la visite de ferrailleurs, tout est ravagé. Seules quelques tables dessins présentes, donnent encore un peu d’intérêt à la visite.

 

Base militaire de la montagne

Cette ancienne base militaire se situe au bout d’une route pentue, en haut d’une colline. Le site a été démilitarisé et n’est plus actif. En l’attente d’un projet viable, le site est régulièrement squatté, dégradé et sert aussi de terrain d’airsoft sauvage.

La maison Transfo

Cet ancien transformateur a été converti en maison de particulier. Le site se visite très rapidement. Dans la cour derrière, une épave de voiture rouille en silence.

L’usine Marcel

Cette grande usine qui travaillait le caoutchouc a fermé ses portes en 1991. Le site actuel est divisé en deux parties : une partie abandonnée qui sert de temps en temps comme terrain d’airsoft, l’autre partie active est utilisée par des artisans qui y stocke du matériels.

Dans la partie délaissée, la nature a complètement envahi l’espace. Au milieu des murs tagués trônent arbustes et feuillages, ce qui rend le site plutôt photogénique et agréable à visiter.

Manoir des cavaliers

A proximité d’un centre hippique actif, ce manoir abandonné n’est plus qu’une ruine envahie par la végétation. La cave, partie la mieux préservée, réserve encore quelques surprises. Dans la dépendance gît une voiture brûlée.

Fonderie des milles et un moules

Cette ancienne fonderie est à l’abandon en pleine ville. Le site s’étend sur plusieurs hectares. Les bâtiments anciens cohabitent avec des plus récents. Dans les hangars traînent encore un très grand nombre de moules ayant servi à concevoir des pièces d’usinage.

 

 

Caserne des forces de l’ordre

Visite d’une ancienne caserne militaire à l’abandon depuis bientôt une dizaine d’années. Le site est très grand et se répartit sur plus d’une quinzaine de bâtiments. L’ensemble de la caserne est dans un état de conservation plus que correct, peu de dégradations.

Ce site admirable devrait revivre car des projets existent et doivent être finaliser prochainement.