Archives pour la catégorie Industriels

La friche aux véhicules

Dans un ancien terrain visiblement à l’abandon, plusieurs véhicules sont présents. Quelques épaves de voitures, deux anciennes grues et un camion Renault Magnum bien dépouillé. Sur le reste de la friche, des équipements ferroviaires, des traverses, un hangar et un très (trop) grand nombre de tags.

 

 

 

 

 

L’usine d’extraction de pierres

Exploration d’une ancienne usine d’extraction de pierre. Le site est complètement isolé en pleine campagne.

Début de la visite par les petits bâtiments jouxtant les entrepôts. Assez dégradés, ils présentent peu d’intérêts. Seul le petit labo contient quelques traces d’activités.

La visite continue avec les entrepôts. Cette partie est la plus intéressante et représente l’intérêt majeur de cette exploration.

Une pointeuse assez bien préservée près de l’entrée.

De nombreuses machines sont encore présentes. On pourrait croire à un arrêt temporaire de l’activité. A part quelques rares tags, tout semble être resté en l’état depuis la fermeture de l’usine.

A certains endroits, des stocks emballés attendent preneurs.

Un panneau de contrôle gère l’ensemble des tapis roulants. Une nappe d’hydrocarbure empêche d’approcher davantage.

On est vite impressionné par les volumes : de gros tuyaux, des escaliers dans tous les sens, des machines.

Il est possible de monter en haut des silos via une succession d’échelles. L’escalade s’avère dangereuse, les structures sont instables et rouillées. Inutile de risquer sa vie pour quelques points de vue.

 

 

Le centre d’archives

Exploration d’un ancien centre d’archives d’une grande banque française. Le site se compose de trois bâtiments.

Le premier bâtiment servait de logements aux personnels. Très vide, il ne présente pas vraiment d’intérêt. Direction le second, bien plus grand.

Cet entrepôt comprend plusieurs salles de stockage avec la présence de nombreux rayonnages de tailles variées.

Après avoir le tour de grand bâtiment, direction le troisième et dernier bâtiment de ce site.

Comme dans le précédent des dégradations sont visibles. Le site a subi un pillage de câbles et d’éléments métalliques par des visiteurs peu scrupuleux.

L’intérêt principal de cet ultime entrepôt est la gigantesque salle d’archivage. Les volumes sont tout bonnement impressionnants. Les étagères montent jusqu’au plafond.

On y retrouve plusieurs rangées à perte de vue.

Au bout de la salle se trouve le robot qui permettait de se balader entre les rayonnages. Celui-ci dépasse largement les 5 mètres. On accède au sommet par une échelle.

Verdict : Cette friche industrielle a subi comme bien d’autres de son secteur, un pillage systématique et des dégradations de casseurs. Malgré cela, ce site reste intéressant par la perspective qu’offre tous ces rayonnages et une bonne luminosité.

 

 

La fabrique de Félix

Exploration d’une ancienne usine qui fabriquait des produits métalliques ainsi que des meubles.

Après avoir attendu que la rue se vide, la visite peut commencer. Elle débute par les bureaux.

On y trouve beaucoup de dossiers éparpillés au sol et du mobilier de bureau. Le site ne semble pas avoir été vidé à sa fermeture.

A côté des bureaux, un mur éclaté permet d’accéder ensuite directement aux réserves des ateliers.

Dans une salle annexe, tout un tas de cartons et de publicités.

Une petite salle au fond des ateliers comprend quelques restes d’outillage.

Plusieurs machines sont encore présentes.

Encore des documents en quantité :

Dans une réserve, un meuble ancien avec de belles finitions.

Au premier étage, au dessus des bureaux, se trouve une salle d’archives. Des dossiers et quelques vieilles imprimantes dans leurs cartons sont visibles.

Retour vers les bureaux  puis visite d’une autre zone d’ateliers.

Plusieurs étagères contiennent encore de l’outillage.

Des fûts contenant des produits dangereux sont présents. Fermée assez récemment, la dépollution n’a pas encore eu lieu.

Un petit carton contient encore quelques poignées.

Au bout d’une heure, fin de la visite. Celle-ci fut intéressante, il reste encore beaucoup de choses à voir. Il est toujours étonnant de trouver autant de matériels abandonnés lors de l’exploration de friches industrielles.

 

L’usine des pelleteuses

Cette ancienne usine placée en liquidation judiciaire fut rachetée et une partie des bâtiment fut rasée.  Quelques mois après la société d’aménagement fait faillite et les engins de chantiers sont laissés à l’abandon.

On arrive sur le site par un vaste terrain vague où gisent une ancienne citerne et une roue.

Début de la visite par le premier bâtiment qui devait être les bureaux de la société.

Par la fenêtre, une vue sur le deuxième bâtiment :

Le deuxième bâtiment devait être les ateliers. L’architecture est magnifique avec sa façade en brique et ses motifs en abeilles .

Accrochées au plafond, plusieurs roues qui devaient actionner des machines.

Deux machines rescapées qui servaient à travailler le métal.

Plusieurs engins de chantier, des pelleteuses et un semi remorque aux pneus crevés.

 

 

La SMN

Visite des vestiges de l’ancienne Société Métallurgique de Normandie. La zone autour s’est peu à peu transformée, des bureaux et habitations neuves poussent autour des vieux bâtiments.

Vue de l’ensemble du site

La grande halle : Taguée du sol au plafond, il ne subsiste que les murs.

Juste à côté et repérable de loin, l’ancienne tour de refroidissement. Celle-ci est conservée comme témoignage d’une ancienne époque ouvrière. La visite n’a pu se faire car plusieurs personnes étaient présents juste à côté de la tour.

 

 

Entrepôt des grandes eaux

Visite d’un entrepôt fermé il y a quelques mois à peine. Le site est déjà la proie des dégradations. Le rez de chaussée est en partie inondé suite à l’activation de lances à incendie par des jeunes du quartier.

Le site semble avoir été complètement nettoyé avant sa fermeture définitive car aucun élément sur place, permet de déterminer son usage passé.