Archives de catégorie : Industriels

L’usine du transporteur

Cette usine, qui a fermé ses portes il y a quelques années à peine, a servi de base logistique à un transporteur. Celui-ci a déménagé pour un site plus grand et moderne. Une grande partie du matériel est resté sur place dont notamment de grandes bandes transporteuses servant à la préparation des colis. Le site est aujourd’hui désaffecté, nouvelle friche industrielle.

 

Fromagerie Royer

Cette ancienne fromagerie industrielle, fermée il y a une dizaine d’année, a employé jusqu’à 300 personnes. Malgré qu’une partie du site a subi un incendie, la plupart des bâtiments sont encore en bon état de conservation. Sans reconversion bien définie, la friche industrielle se dégrade petit à petit.

 

 

 

Fonderie du remugle

Cette ancienne fonderie, spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles, a fermé ses portes récemment. Celle-ci a connu plan de sauvegarde de l’emploi, redressement judiciaire avant d’être liquidée définitivement. La concurrence du marché asiatique, qui tire les prix vers le bas, a fini d’achever l’entreprise déjà mal-en-point. Une grande partie des machines ont déjà été enlevée mais le site est pollué, l’odeur est très prenante.

Les bureaux noircis

Visite des anciens bureaux d’une entreprise d’équipements industriels. Bien que récemment désaffectés, une partie des locaux a déjà été ravagée par un incendie. Le reste du site a subi le vandalisme et pillage habituel aux friches industriels.

Cimenterie des puits de lumière

Ancienne cimenterie aujourd’hui à l’abandon et en voie de démolition. Le site assez vaste comprend un grand hangar et plusieurs petits bâtiments. La visite se focalise sur le bâtiment principal car le reste du site ne présente guère d’intérêt. Ce hangar de grande dimension, bien que vide, offre une très belle luminosité. La lumière filtre à travers les multiples puits de lumière donnant l’impression d’un damier géant.

L’usine de pièces automobiles

Cet entrepôt, d’une usine encore active, a été désaffecté suite à son déménagement vers un site nouveau et plus vaste. Les anciens stocks ont été laissé sur place et les bureaux vidés. Le site mis en vente ne trouve pas preneur et se dégrade un peu plus au fil des visites.

L’usine des fromages

Cette ancienne fromagerie industrielle a fermé ses portes il y a quelques années après plus d’un siècle d’existence. Le site se compose d’une partie très moderne et d’une partie ancienne à l’architecture typique du secteur. Le site a été vidé avant sa fermeture, il ne subsiste que quelques bureaux et affiches mais les machines ne sont plus présentes.

L’usine de fibres plastiques

Cette vaste usine a produit de la fibre polyester jusqu’à sa fermeture il y a déjà de nombreuses années. Une partie des bâtiments a été rasée dont les deux cheminées en brique.

Le site restant est assez dégradé par plusieurs incendies et un vandalisme important.

Filature de laine

Cette grande filature de laine fut active jusqu’au début des années 2000. La demande fortement en baisse entraîna des pertes économiques importantes pour l’entreprise. La liquidation judiciaire fut prononcée et les bâtiments vidés de leurs contenus et de leurs ouvriers. Le site attend sa prochaine reconversion, espérons que la mémoire du lieu sera préservé.

 

L’usine des nettoyeurs

Cette grande usine a fermé ses portes il y a peu de temps. L’intérieur est complètement vide, on ne trouve aucune trace de l’activité industrielle passée. Le site est très propre, peu de dégradations, le site devrait être réhabilité pour une autre activité.

Le moulin des scouts

Cette ancienne minoterie a débuté son activé à la fin du 19ème siècle et fut active jusqu’au début des années 60. Plusieurs machines sont visibles dans les étages et permettent de se faire une idée de l’activité industrielle du lieu. Certaines pièces portent encore les traces du passage de scouts. Deux fresques magnifiques ainsi que plusieurs marquages égayent les murs nus.

Promise a de grands projets de reconversion, cette ancienne minoterie n’en a pas encore vu la couleur et seuls quelques rares visiteurs troublent le repos de la vieille dame.

Quelques photos d’archives (provenance internet) :

Chaufferie des tagueurs

A première vue, cette friche industrielle ravagée et visiblement squattée n’attire pas le visiteur. Les lieux sont sales, des déchets partout. En poussant plus loin sur le terrain, on découvre une grande salle de chauffage. Je ne suis pas très amateur de graffs en général mais je dois reconnaître que ceux-ci sont originaux et très réussis.

L’usine aux bâches bleues

Cette ancienne usine fermée il y a quelques années, fabriquait des portes pour les ascenseurs. Le site a subi de nombreuses dégradations et départs de feux. Malgré cela, on retrouve sur place quelques vestiges d’activité comme de grandes cuves et réservoirs. A noter aussi, la présence de grandes bâches bleues au plafond apportant une touche originale à cette grande halle industrielle.

L’usine poudreuse

Cette usine, aujourd’hui désaffectée, fabriquait de la poudre chimique pour l’industrie. Le site se compose ainsi de plusieurs hangars de stockage, une zone de production, une partie bureaux et la maison du directeur.

La fermeture du site est très récente. Pour le moment très peu de vandalisme visible, ce qui est plutôt appréciable pour un projet de réhabilitation de l’ensemble immobilier.

Sécherie picarde

Cette ancienne sécherie agricole produisait des aliments pour les animaux, à base de mélasse. Elle fut délaissée dans les années 60, après une quarantaine d’année chaotique d’utilisation. Une partie du site a été rasé aujourd’hui, notamment les silos.

 

Quelques images d’archives :