Archives par étiquette : friche industrielle

L’usine des nettoyeurs

Cette grande usine a fermé ses portes il y a peu de temps. L’intérieur est complètement vide, on ne trouve aucune trace de l’activité industrielle passée. Le site est très propre, peu de dégradations, le site devrait être réhabilité pour une autre activité.

Le moulin des scouts

Cette ancienne minoterie a débuté son activé à la fin du 19ème siècle et fut active jusqu’au début des années 60. Plusieurs machines sont visibles dans les étages et permettent de se faire une idée de l’activité industrielle du lieu. Certaines pièces portent encore les traces du passage de scouts. Deux fresques magnifiques ainsi que plusieurs marquages égayent les murs nus.

Promise a de grands projets de reconversion, cette ancienne minoterie n’en a pas encore vu la couleur et seuls quelques rares visiteurs troublent le repos de la vieille dame.

Quelques photos d’archives (provenance internet) :

Chaufferie des tagueurs

A première vue, cette friche industrielle ravagée et visiblement squattée n’attire pas le visiteur. Les lieux sont sales, des déchets partout. En poussant plus loin sur le terrain, on découvre une grande salle de chauffage. Je ne suis pas très amateur de graffs en général mais je dois reconnaître que ceux-ci sont originaux et très réussis.

L’usine aux bâches bleues

Cette ancienne usine fermée il y a quelques années, fabriquait des portes pour les ascenseurs. Le site a subi de nombreuses dégradations et départs de feux. Malgré cela, on retrouve sur place quelques vestiges d’activité comme de grandes cuves et réservoirs. A noter aussi, la présence de grandes bâches bleues au plafond apportant une touche originale à cette grande halle industrielle.

L’usine poudreuse

Cette usine, aujourd’hui désaffectée, fabriquait de la poudre chimique pour l’industrie. Le site se compose ainsi de plusieurs hangars de stockage, une zone de production, une partie bureaux et la maison du directeur.

La fermeture du site est très récente. Pour le moment très peu de vandalisme visible, ce qui est plutôt appréciable pour un projet de réhabilitation de l’ensemble immobilier.

Abattoir des grenouilles

Dans une petite ville de province cet ancien abattoir communal est à l’abandon. Certaines annexes ont été rasées et des gravats signalent leurs emplacements. Peu de vestiges à voir à l’intérieur mais l’architecture magnifique vaut largement la visite.

 

Friche Milleret

Cette friche industrielle va bientôt être rasée. Les bâtiments sont très usés et s’effondrent, il ne subsiste que quelques pans de toitures et quelques piliers de soutien. A noter à l’intérieur, la présence d’un vieux chariot élévateur et d’une remorque agricole.

L’usine plastifiée

En voyant le site sur Google Earth, je prévoyais une visite très rapide et peu intéressante. En effet le site a brûlé et semble très dégradé. Malgré le chaos ambiant, cette friche ou du moins ce qu’il en reste avait quelques points d’intérêts.

 

Les entrepôts démembrés

Cette friche industrielle, facilement accessible, est composée de plusieurs entrepôts. La particularité est que ceux-ci ont été dépouillés de leurs toitures et de leurs murs. Il ne reste donc que l’ossature en acier, ce qui donne au site une allure apocalyptique.

Entrepôt des bas fonds

Petit entrepôt désaffecté, à l’abandon près d’une cité HLM.

Usine des mécanos

Cette grande usine était spécialisée dans l’usinage et la mécanique industrielle. Le site semble avoir fermé récemment.

Minoterie de Gaston

Cette grande minoterie est à l’abandon en pleine ville. Un projet de reconversion était à l’étude, des logements devaient voir le jour en lieu et place de ces grands silos. Les années passent et puis rien ne se produit. En attendant les bâtiments vieillissants et dangereux continuent de hanter ce quartier pavillonnaire.

L’usine d’électroménager

Cette grande usine a fabriqué des fours et des cuisinières encastrables pour le grand public. Elle fut active jusqu’à sa fermeture définitive fin 2004. A cette époque, elle employait plus de deux cents salariés sur ce site.

L’ensemble du site a été vidé. Il ne subsiste quasiment aucune trace de ses années de service. Les volumes sont impressionnants avec de magnifiques halles avec toiture en béton et puits de lumières.

Située en pleine ville et en bordure d’immeubles flambant neufs, l’usine fait dorénavant tâche dans le paysage. Le site subit pillages et incendies dans l’attente de sa reconversion.

Fonderie du marécage

Cette ancienne fonderie a subi vandalisme et incendie. Plus grand chose à voir ici, à part des bâtiments vides et tagués et une épave de voiture brûlée.

 

Usine de tire-bouchons

Cet ancien moulin abandonné dans le Val d’Oise, a abrité une usine de tire bouchons. Les bâtiments ont beaucoup souffert du vandalisme et des multiples incendies. Les toitures et les planchers sont à terre. Il reste cependant quelques vestiges de machines.

A noter aussi dans un coin du jardin, la présence d’une épave de Citroën CX :