Archives par étiquette : guerre 14-18

Carrière Merriers

Petite carrière de calcaire possédant quelques aménagements de 14/18. On y retrouve un ancien abreuvoir, des tôles abris et deux piliers maçonnés.

Carrière de l’auberge

Cette vaste carrière de calcaire a connu une histoire mouvementée. La carrière s’est retrouvée en première ligne durant les combats opposant français et allemands sur le chemin des dames. Elle fut successivement occupée par les différents belligérants. Dernièrement, elle a accueilli une vaste champignonnière.

 

Visite antérieure (2017) :

 

 

Champignonnière du Lion

Cette carrière de calcaire plutôt vaste et préservée fut occupée par l’armée française durant la guerre 14/18. Durant ce laps de temps, un magnifique autel religieux fut édifié dans un recoin de la carrière. Quelques gravures sont également visibles dont une atypique représentant un lion. Par la suite, la carrière fut transformée en champignonnière. La culture s’est faîte ici sur des  meules, antérieure à la culture en sacs.

 

Carrière Vedelle

Cette petite carrière de calcaire fut remaniée par les soldats allemands stationnés là lors de la période 14/18. De nombreux tunnels ont été creusés, ceux ci débouchent sur des salles d’écoutes où étaient scrutés l’avancée des troupes Françaises toutes proches.

Carrière des grimpeurs

Cette carrière assez vaste fut occupée par les soldats français puis américains lors du conflit 14/18. Certains aménagements sont encore visibles notamment des piliers maçonnés et des traces d’électrification. Cette carrière à la particularité de posséder plusieurs escaliers menant sur des sorties bouchées en surface.

 

Cette carrière abrite une grande collection de gravures et marquages. Certains sont très dégradés, d’autres ont mieux résisté au vandalisme :

Carrières du Barbassin

Dans cette petite commune de l’Aisne, trois petites carrières répertoriées. La première est décevante, petite et totalement taguée. Dans les deux autres, des traces d’aménagements militaires ainsi que des restes de barbelés. A une des entrées se trouve un blason du 62ème régiment d’artillerie, actif dans ce secteur de 1914 à 1917.

Carrière Bertram

Complètement perdue en plein bois, cette petite carrière de calcaire est difficile à localiser. Celle-ci fut occupée par l’armée allemande lors du conflit 14/18. Des aménagements y ont été réalisés. On y retrouve des pièces décorés par du papier peint, une sculpture à taille humaine d’un soldat et un magnifique autel religieux.

 

Carrière des 145 poilus

Cette carrière située sur les hauteurs de Ciry Salsogne, dans l’Aisne, a été le témoin d’un terrible événement. Le 8 août 1918, 189 soldats français sont morts enseveli dans l’explosion de la carrière. Les soldats allemands avaient miné la cavité avant de quitter les lieux. Grâce à une association locale, un mémorial a vu le jour à l’entrée de la carrière pour se souvenir de ces soldats morts pour la France

Carrière de la Croix Blanche 2

Nouvelle ballade le long d’un sentier forestier déjà partiellement parcouru. Deux nouvelles cavités trouvées et visitées. La première est plutôt étendue. On y trouve des vestiges d’aménagements militaires ainsi que quelques gravures et dates sur les parois. Cette carrière a servi de refuge à des soldats français lors du conflit 14/18. Elle est très propre, pas de zone noircie ou de dégradations humaines.

La deuxième cavité plus loin s’apparente plus à une grotte. Une seule grande salle avec une zone effondrée.

Carrière du Chauffour

Cette magnifique carrière est isolée dans une réserve de chasse privée. Elle a servi pendant la guerre 14/18 de base arrière aux soldats français. On y retrouve des aménagements tels des habitations troglodytes qui abritaient les plus gradés. Le nombre de gravures et de bas reliefs est impressionnant même si une majorité ont été mutilées par le temps et des visiteurs peu respectueux. Bien caché au fond d’une galerie un splendide autel religieux avec le nom des soldats tombés au champ d’honneur. Un endroit tout bonnement incroyable.

Le site est en intégralité classé au titre de monument historique.

Carrière de la Croix Blanche

Cette petite carrière de calcaire se situe dans un sous bois, près d’un chemin de randonnée. L’accès est plutôt simple, peu de végétation cette fois ci.

La carrière n’est pas très étendue mais à le mérite d’être très propre et d’avoir quelques vestiges remarquables. Sur les parois, plusieurs graffitis de carriers mais surtout des graffitis de soldats dont un bel autoportrait. Près d’une des entrées plusieurs bobines de barbelés, peut être datent elles de la période 14 18.

Carrière de la butte aux cailloux

En bordure d’un enclos accueillant des chevaux, une carrière peu étendue. Celle-ci a accueilli des soldats français durant la période 14 18. Plusieurs marquages mutilés et des niches sont visibles.

Carrière de Guinant

La carrière de Guinant a servi de poste de commandement allemand. Il fut stocké ici de nombreuses munitions. Aujourd’hui, on retrouve encore quelques reste d’obus éclatés. Les galeries sont noircies par plusieurs incendies de véhicules.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Carrière de la Tourette

Cette grande carrière a été occupée par des soldats français lors de la guerre 14/18. On y retrouve quelques marquages et des aménagements. Par la suite, elle fut transformée en champignonnière. La culture s’est effectuée sur des mottes.

 

Carrière des masures

En bordure d’un chemin et d’un champ, cette carrière de taille moyenne fut occupée par les poilus. On y trouve des piliers maçonnés et quelques gravures réalisés par les soldats.