Archives par étiquette : carrière souterraine

Carrière Saint Nicolas

Cette carrière moyennement étendue fut utilisée en champignonnière. On y retrouve deux bassins ainsi qu’une quantité important de bâches au ciel. L’état de la carrière est satisfaisant, pas de zones noircies, ni d’effondrement important.

Carrière des grimpeurs

Cette carrière assez vaste fut occupée par les soldats français puis américains lors du conflit 14/18. Certains aménagements sont encore visibles notamment des piliers maçonnés et des traces d’électrification. Cette carrière à la particularité de posséder plusieurs escaliers menant sur des sorties bouchées en surface.

 

Cette carrière abrite une grande collection de gravures et marquages. Certains sont très dégradés, d’autres ont mieux résisté au vandalisme :

Carrière des nageurs

Cette carrière de gypse est très étendue mais de nombreuses zones sont noyées, formant un véritable lac souterrain. Faute d’équipement adéquate, la visite se cantonnera aux zones accessibles à pied. Certaines parties de la carrière ont été injectées suite à des fontis en surface.

Les témoignages sont nombreux et variés :

 

Carrière des ânes

Cette carrière de calcaire est moyennement étendue. Les galeries partent dans tous les sens rendant la progression labyrinthique. Cette carrière ne semble pas avoir été convertie en champignonnière, seule l’extraction de la pierre a eu lieu ici.

Carrière du fort

Cette carrière de gypse, de seconde masse, est située sous un ancien fort militaire. De nombreux effondrements ont affecté la carrière et aujourd’hui seules les galeries de roulage et quelques petites zones sont praticables. Les piliers de soutien se fissurent où s’écroulent, l’état de la carrière est préoccupant.

Marnière des Gaillards

Cette crayère est cachée dans un sous bois, à proximité d’habitations. Elle se compose d’une grande galerie et de plusieurs tubercules. A l’entrée se trouve une épave de véhicule. On peut noter la présence de plusieurs signatures de carriers de 1886 / 1887.

Carrière des Raies

Plus de deux ans après un début de visite, retour dans cette grande carrière avec un meilleur éclairage. Plutôt grande et propre, on y retrouve encore pas mal de matériels dont plusieurs fourgonnettes et remorques. Le site est encore préservé malgré quelques tags par ci, par là.

Carrière Poulain

Cette carrière de craie aux dimensions modestes a connu une dernière utilisation en champignonnière. Les volumes sont ici moins impressionnants que dans la carrière Courtois mais tout aussi jolis. On trouve encore par endroits quelques mottes à champignons. Près des entrées se trouvent des escaliers taillés dans la masse.

Carrière Courtois

Isolée dans un sous bois, au milieu des champs, cette carrière de craie est une belle découverte. Moyennement étendue, l’exploitation s’est quand même fait sur plusieurs niveaux. Les volumes sont impressionnants, une véritable cathédrale de craie. A certains endroits les galeries dépassent largement les 30 mètres de hauts.

Quelques graffitis visibles dans cette carrière :

Caves des butineuses

Cette petite marnière est située dans un petit sous bois dans l’Yonne. Près de l’entrée se trouve plusieurs ruches actives. Malgré sa taille réduite, cette marnière possède des piliers originaux.

Grotte Saint Bond

Au dessus du tunnel ferroviaire Saint Bond, une toute petite carrière. L’entrée est imposante mais à l’intérieur, le développement est faible.

Marnières du Bout Morard

Dans la région normande, cette falaise a été exploitée via plusieurs petites cavités. La beauté extérieure du site fait tout l’intérêt de la visite.

Carrières du Barbassin

Dans cette petite commune de l’Aisne, trois petites carrières répertoriées. La première est décevante, petite et totalement taguée. Dans les deux autres, des traces d’aménagements militaires ainsi que des restes de barbelés. A une des entrées se trouve un blason du 62ème régiment d’artillerie, actif dans ce secteur de 1914 à 1917.

Carrière Bertram

Perdue en plein bois, cette petite carrière a été occupée par l’armée allemande lors du conflit 14/18. Des aménagements y ont été réalisés. On y retrouve des pièces décorés par du papier peint, une sculpture à taille humaine d’un soldat et un magnifique autel religieux.

 

Carrière des 145 poilus

Cette carrière située sur les hauteurs de Ciry Salsogne, dans l’Aisne, a été le témoin d’un terrible événement. Le 8 août 1918, 189 soldats français sont morts enseveli dans l’explosion de la carrière. Les soldats allemands avaient miné la cavité avant de quitter les lieux. Grâce à une association locale, un mémorial a vu le jour à l’entrée de la carrière pour se souvenir de ces soldats morts pour la France