Archives par étiquette : champignonnière

Carrière du Roule

Cette petite carrière de craie, un temps exploitée pour l’extraction de blocs de craie, fut transformée en champignonnière. On y trouve de nombreuses bâches de séparation. A l’entrée une remorque et un concasseur de blocs attendent de reprendre du service.

Carrière des Petits Blocs

Dans cette grande carrière de calcaire, on retrouve quelques traces de cultures de champignons en motte.

Carrière clé en main

Cette petite champignonnière semble avoir été abandonnée récemment. Le site est propre, pas de zones noircies, ni de dégradations, l’installation électrique est encore en place. Peu de vestiges subsistent à part une bâche et deux emplacements de ventilateurs.

Carrière des Tilleuls

Cette champignonnière a fermé ses portes en 2013. Un peu dégradée vers l’entrée, les galeries sont plus propres en s’enfonçant. Cette carrière a été renforcée par de nombreux piliers en béton, un nouveau quartier a poussé au dessus.

 

Carrière Petitjean

Cette carrière de calcaire moyennement étendue a servi de champignonnière. Très peu de vestiges présents, à part une ancienne machine à l’entrée et quelques graffitis de carriers.

Carrière Saint Nicolas

Cette carrière moyennement étendue fut utilisée en champignonnière. On y retrouve deux bassins ainsi qu’une quantité important de bâches au ciel. L’état de la carrière est satisfaisant, pas de zones noircies, ni d’effondrement important.

Carrière des Raies

Plus de deux ans après un début de visite, retour dans cette grande carrière avec un meilleur éclairage. Plutôt grande et propre, on y retrouve encore pas mal de matériels dont plusieurs fourgonnettes et remorques. Le site est encore préservé malgré quelques tags par ci, par là.

Carrière Poulain

Cette carrière de craie aux dimensions modestes a connu une dernière utilisation en champignonnière. Les volumes sont ici moins impressionnants que dans la carrière Courtois mais tout aussi jolis. On trouve encore par endroits quelques mottes à champignons. Près des entrées se trouvent des escaliers taillés dans la masse.

Visite de mai 2019 :

 

Visite de 2018 :

Carrière des bocaux

Deux carrières de taille différentes situées au même lieu dit :

La plus grande est une ancienne champignonnière dans un état déplorable. Incendiée, jonchée de déchets et de voitures brûlées (au moins 11 véhicules), il n’y a plus rien à voir dans celle-ci. Pas de photos car aucune inspiration photographique dans ce lieu.

La petite est assez bien cachée dans la broussaille. Elle est peu étendue mais présente de nombreux points intéressants. On y trouve des milliers de bocaux en verre, empilés les uns sur les autres, formant de véritables vagues. Autre curiosité un ancien camion benne qui semble coincé dans une galerie. Comme quoi la taille de la cavité ne fait pas forcement la beauté !!

Carrière des noctambules

Visite nocturne de cette grande carrière de calcaire qui a abrité une champignonnière en sacs. Très bien préservée, les galeries sont néanmoins envahies par la boue, la progression s’avère par endroit assez périlleuse. Au détour de galeries, plusieurs véhicules qui finiront surement piégés, bien dommage.

Plusieurs véhicules sont présents dans les galeries :

 

Quelques graffitis repérés dans cette carrière :

Champignonnière du marin

Cette carrière de calcaire, plutôt étendue, comporte encore de nombreuses zones de champignonnières en sacs. Quelques curiosités à voir comme un triporteur, un van et un petit bateau de course qui ne reverra plus la mer.

MAJ : le triporteur a disparu et le bateau a été la proie du vandalisme

Visite de 2019 :

Visite de 2018 :

Carrière du méritant

Cette carrière de craie est très vaste et comprend de multiples entrées. L’accès aux galeries est compliqué, tous les points d’accès ont été sécurisés par des grilles et barbelés. Une fois passé les différents obstacles, la visite s’avère agréable, les volumes sont imposants. A l’abri dans une galerie, un ancien camion benne, témoin de l’époque d’extraction de la craie.

Visite de 2019 :

 

Visites précédentes :

 

Carrières des bouleaux

En plein milieu des bois, une grande carrière de calcaire et une plus petite reconvertie en champignonnière. Cette partie indépendante du réseau comprend des sacs de culture et une citerne, elle est sécurisée par des étais en bois.

Ces carrières sont régulièrement ouvertes mais aussi très souvent refermées

Grande carrière :

Petite carrière indépendante :

Carrière Le Vivray

Perdue dans les bois, cette ancienne champignonnière est plutôt étendue. Son entrée par cavage est bloquée par une grille mais un accès bien caché permet d’accéder aux galeries. A noter la présence d’une zone de champignonnière en sac

Carrière Barthélémy

Cette gigantesque carrière reconvertie en champignonnière s’étend sous une grande partie du bois. Un escalier métallique fait la jonction entre le premier et le second niveau. De très nombreuses caves, dans certaines, des traces de culture en sac. Elle ferma ses portes en 2002.