Archives de l’auteur : Benoman

Le château effrité

Ce château édifié entre le 16ème et le 19ème siècle est bien mal en point. Après des années d’abandon, celui-ci tombe littéralement en ruine. La toiture et les planchers s’effondrent ou pendent dangereusement dans le vide. Voué à une réhabilitation, celle-ci n’a jamais débuté, laissant l’édifice finir sa vie au milieu de son vaste parc.

 

La carrière bleutée

Cette petite carrière de calcaire, parfaitement préservée, a servi il y a encore quelques années de champignonnière. L’originalité de cette cavité réside dans le fait que les parois sont bleutées, sûrement dû à l’utilisation d’un produit fongicide.

Source de la forêt profonde

Petite source perdue en pleine forêt au bout d’un tunnel.

Carrière embrumée

Petite carrière de calcaire dégradée près de l’entrée puis préservée vers le fond.

Carrière de sablon

Petit réseau souterrain de sablon

Carrière des Félidés

Cette vaste carrière de craie s’étend sur deux niveaux. De nombreux vestiges d’exploitation sont visibles comme des wagonnets, bassins de décantation de la craie et d’ancien broyeurs.

Tunnel de la Dame

Ce tunnel militaire a été creusé par les soldats allemands lors du conflit 14/18. L’entrée est praticable mais la sortie est définitivement bouchée par un effondrement massif. Celui-ci se trouve sous une carrière encore en activité.

Piscine des bords de l’Oise

Cette ancienne piscine couverte est vouée à la démolition. Le site fermé il y a quelques années à peine, est très dégradé et tagué à outrance. Un nouveau complexe aquatique a été ouvert un peu plus loin dans la ville en remplacement de cette piscine vieillissante.

Champignonnière du Renard

Ancienne carrière de calcaire ayant servi de champignonnière. De dimension moyenne, on y trouve plusieurs bacs à eau et des bâches plastiques ayant servi à la culture des champignons.

Carrière de la résurrection

Cette grande carrière de gypse, longtemps oubliée, a été rouverte récemment. Le tunnel d’accès obstrué a été en partie dégagé, permettant à nouveau l’accès aux galeries. L’accès à la carrière se fait par un long tunnel d’accès parfois en brique, parfois avec le gypse brut. Un embranchement dans la carrière servait de gare pour le transit des wagonnets. Cette carrière a été exploitée avec de nombreux piliers à bras. Les effondrements ont fortement affecté le site, certaines galeries sont aujourd’hui inaccessibles.

Tunnel des 4 vents

Ce tunnel en courbe d’une longueur de 174 mètres a été érigé en 1885 et fut utilisé jusqu’en 1996, date de fermeture de la ligne. Aujourd’hui à l’abandon, celui-ci pourrait revivre grâce à un projet associatif local.

Carrière du pavillon

Cette vaste carrière de calcaire est plutôt bien préservée. Peu de dégradations sont visibles hormis une zone noircie par un incendie. Les carriers ont marqué leurs passages par de nombreux témoignages au ciel et dans les chantiers.

Carrière des vieilles cuves

Cette toute petite carrière de calcaire, qui s’apparente plutôt à une marnière, ne possède qu’une seule galerie. Elle abrite une dizaine d’anciennes cuves de Brasserie. A quelques pas de cette carrière se trouve les anciens bâtiments de la brasserie encore debout.

Champignonnière de gypse

Cette vaste champignonnière en sacs se situe dans une carrière de gypse de seconde masse. Les effondrements sont fréquents et ont fortement affecté le réseau, plusieurs jonctions ne sont désormais plus praticables. De nombreux vestiges sont visibles, un ancien camion Bedford, des passages avec des arches, des réservoirs de champignonniste, etc..

L’usine de recyclage

Cette usine de recyclage a fermé ses portes suite aux scandales sur sa gestion de la pollution. L’entreprise ne respectait pas les normes sur le traitement des eaux polluées, chargées en métaux lourds, ni sur la protection de ses salariés. Aujourd’hui le site est à l’abandon, en partie dépollué. Une autre entreprise du même secteur souhaiterait exploiter à nouveau le site mais le projet n’a pas encore abouti.